Littérature américaine (XXème siècle)

Montrez-moi un héros, et je vous écrirai une tragédie.

Francis Scott Fitzgerald

 

Petite sélection de mes livres préférés de la littérature américaine, et dont l’intrigue se déroule aux USA :

1. L’attrape cœur (The catcher in the rye), JD Salinger, 1951.

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J.D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d’oeuvre, L’attrape-cœur, roman de l’adolescence le plus lu du monde entier, est l’histoire d’une fugue, celle d’un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n’ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d’aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d’incertitude et d’anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L’histoire éternelle d’un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.

J.D.-Salinger-auteur-de-L-Attrape-Coeur_w670_h372

J.D. Salinger

 

2. Gatsby le Magnifique (The great Gatsby), Scott Fitzgerald, 1925.

Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, le mal du siècle envahit les âmes. C’est l’époque de la Prohibition et des fortunes rapides. En 1922, Jay Gatz, désormais Gatsby, se retrouve fabuleusement riche. Milles légendes courent sur son compte, qui n’empêchent pas les gens chic – et moins chic – de venir en troupe boire ses cocktails et danser sur ses pelouses. Gatsby le Magnifique joue la carte des folles dépenses pour éblouir Daisy, mariée à Tom Buchanan, un héritier millionnaire. Le jour où l’espoir de conquérir sa bien-aimée s’évanouit, la fête prend fin brutalement…

gatsby

Léonardo DiCaprio dans le rôle de Gatsby

 

3. Sur la route (On the road), Jack Kerouac, 1957.

Ma garce de vie s’est mise à danser devant mes yeux, et j’ai compris que quoi qu’on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie.

Sur la route, Jack Kerouac.

La virée, dans sa bande originale: un long ruban de papier, analogue à celui de la route, sur lequel l’auteur a crépité son texte sans s’arrêter. Aujourd’hui, voici qu’on peut lire ces chants de l’innocence et de l’expérience à la fois, dans leurs accents libertaires et leur lyrisme vibrant; aujourd’hui on peut entendre dans ses pulsations d’origine le verbe de Kerouac, avec ses syncopes et ses envolées, long comme une phrase de sax ténor dans le noir. Telle est la route, fête mobile, traversées incessantes de la nuit américaine, célébration de l’éphémère.

kerouac

Itinéraire dessiné par J. Kerouac

 

4.  Le vagabond des étoiles (The star rover), Jack London, 1915.

Il n’y a pas de mort absolue. L’esprit est la vie, et l’esprit de saurait mourir.

Le vagabond des étoiles, Jack London

Le condamné à mort attend son heure derrière les barreaux, et s’évade par la pensée en revivant ses « vies antérieures »… Légionnaire romain dans la Palestine de Jésus, pirate à bord d’un vaisseau viking, bourgeois de Paris sous Louis XIII, époux d’une princesse coréenne, gamin assistant au massacre d’une caravane de pionniers, naufragé sur une île déserte… Dans tous les cas, le héros récurrent se trouve être le témoin privilégié de l’injustice du destin et de la folie des hommes. Ainsi pourra-t-il, à la fin du roman, marcher le sourire aux lèvres vers la corde qui l’attend. La mort qu’on veut lui infliger pour le punir d’avoir « agressé » un maton, il la ressent désormais comme une délivrance… Une fable violente, toute de bruit et de fureur – mais surtout un hymne aux puissances de l’Imaginaire.

 

5.  Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (To kill a Mockingbird), Harpe Lee, 1960.

Dans une petite ville d’Alabama, à l’époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au cœur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis – a connu un tel succès. Mais comment est-il devenu un livre culte dans le monde entier? C’est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l’enfance. Raconté par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

gregory-peck

Grégory Peck dans le rôle d’Atticus Finch

 

 

4 Commentaires

  • Très bonne sélection! même si personnellement j’aurais rajouté un livre d’Ernest Hemingway je pense.

    • J’aurai aimé en effet rajouté Hemingway mais je n’ai lu de lui que Paris est une fête, ça ne collait donc pas dans le thème « livres américains sur l’Amérique » 🙂

    • Je ne pense pas qu’Hemingway ait sa place dans cette sélection.
      Bien que grand auteur, les plus grands roman d’Hemingway se déroule en dehors des Etats-Unis. C’est un avant tout un auteur globe-trotter plutôt que d’être un écrivain de l’Amérique.

      Je pense que j’aurai rajouté à cette sélection Manhattan Tranfer de Dos Passos. Un vrai tranche de temps new yorkaise. Pas forcément facile à lire, mais une lecture largement valable tout de même.

      • Dos Passos fait parti des auteurs que je veux lire.. un jour. Mais je voulais mettre dans cette sélection que des livres que j’avais lu, donc bien que ce soit des classiques de la littérature américaine, cette sélection reste personnelle.

Laisser une réponse

est requis

est requis

optionnel