Les romans graphiques de Guy Delisle

Lorsque l’on évoque la littérature de voyage il est rare que l’on pense au roman graphique. Pourtant c’est un très bon moyen de lier images et textes. Le meilleur exemple de roman graphique évoquant le voyage est pour moi le travail de Guy Delisle, un auteur canadien partageant son travail entre la bande dessiné et le dessin animé.

Voyageant énormément à cause de son travail ou de celui de son épouse (Médecin pour Médecins sans frontière), il publie son expérience dans divers ouvrages. Entre réalisme et distance amusée il raconte sa vie dans certains pays parmi les plus difficiles d’accès de la planète. Plus proche du carnet de voyage que du compte rendu journalistique il essaie de comprendre la vie des habitants qu’ils soient Nord-Coréens ou Birmans. Drôle, intéressant ce sont des ouvrages riches qui ne laissent jamais indifférents.

 

Shenzhen, 2002.

shenzhen500

L’auteur québécois débarque en chine pour travailler dans un studio d’animation. Totalement dépaysé dans un pays dont il ne parle pas la langue il se retrouve dans ce qui lui semble être un univers parallèle. 

 

 

 

 

Pyongyang, 2003.

9782844141132

 

 

 

Invité en Corée du Nord pour donner des cours d’animation, l’auteur demeure quelques mois à Pyongyang. Toujours accompagné d’un guide il se demande comment on peut être nord coréen. Comment il est possible de vivre sous le joug d’un régime totalitaire qui creuse les inégalités, entretiens les haines, et utilise la propagande comme méthode d’information et d’apprentissage. Avec distance et amusement on découvre grâce à lui le pays le plus fermé du globe.

 

 

 

 Chroniques Birmanes, 2007.

couv

 

 

Suivant son épouse, Guy Delisle et son petit garçon partent s’installer un an en Birmanie. Il lui faut découvrir une nouvelle culture très éloignée de la sienne, de nouveaux codes sociaux et ce dans un pays en plein bouleversement avec une armée omniprésente.

 

 

 

 

Chroniques de Jérusalem, 2012.

couv-big

 

 

 

 

Suivant de nouveau son épouse pour son travail, c’est cette fois accompagné de ses deux enfants que Guy Delisle découvre Jérusalem. Ville morcelée entre les religions, dont la compréhension lui échappe. Un livre plein d’humour où se mêlent politique et tracas quotidiens.

 

 

 

 Il est possible de lire des extraits sur le site de Guy Delisle (ici)

2 Commentaires

Laisser une réponse

est requis

est requis

optionnel