Le camping en Islande

http://apprentievoyageuse.com Islande, Hofn !

 

J’avais créé ce site pour pouvoir écrire sur mon expérience en Islande, y mettre des photos, parler de mon itinéraire et de conseils concernant le camping. Ayant un peu fait défaut à mon projet initial je vais essayer de me rattraper avec cet article sur le camping.

Nous étions partis en Islande en Août 2014, nous avions tout d’abord passé trois nuits sur Reykjavík (grâce au site Airbnb) avant de louer notre matériel de camping et de partir sur la route pour une dizaine de jours. Notre chance, exceptionnelle je dois dire, est que nous avons eu beau temps pratiquement tout le séjour. De la grisaille la moitié du temps mais, peu de pluie et pratiquement pas de vent. Le camping n’a donc pas été un problème, malgré une ou deux nuits très fraîches.

Bien entendu il peut très vite être difficile de camper à cause de la météo, ou tout simplement parce que l’on aspire à plus de confort. Alors si vous préférez un peu plus d’organisation et l’occasion de dormir dans de jolies fermes-auberges par exemple, tournez-vous vers des voyages organisés en Islande qui seront répondre à ces attentes 🙂

 

LE MATERIEL DE CAMPING

Une de mes grandes interrogations d’avant le départ concernait le matériel de camping. Nous pensions dans un premier temps acheter une tente adaptée aux vents forts mais cela nous est finalement apparu comme un investissement inutile et j’ai préféré louer le matériel nécessaire (et difficile à transporter en soute) sur place. Après quelques recherches je suis tombée sur le site Iceland Camping Equipment, géré par des français, c’était idéal! J’ai donc réservé une tente et un réchaud pour la durée du séjour et je ne regrette pas! Les gérants sont d’une grande gentillesse et le matériel de très bonne qualité, nous avons même eu droit à de précieux conseils! Je sais d’avance que je retournerai chez eux lors de mon prochain voyage.

Nous avions également emporté du matériel avec nous depuis la France: sac de couchage 0°, popote et même une petite table qui a subi les moqueries incessantes de ma moitié mais qui nous a tout de même apporté un confort non négligeable (et elle se range parfaitement à plat dans le sac à dos en plus!).

 

LES CAMPINGS

  • Þakgil 

Peu après Vík, une petite route part sur la gauche, le camping y est indiqué. Il vaut mieux avoir un 4×4 ou rouler tranquillement mais le camping, et les paysages qui longent la route valent le détour!

Ce premier camping restera notre coup de cœur incontesté du voyage. Perdu entre les montagnes, on peut y planter sa tente ou y louer une cabine, c’est aussi le départ de très belles randonnées. On y trouve également une grotte aménagée où les campeurs voulant manger à l’abri de la pluie peuvent se réfugier auprès du poêle: c’est spartiate mais très sympathique. Il y a également un barbecue, une balançoire et un bloc sanitaire avec eau chaude (gratuit). L’ensemble est simple mais très agréable pour les campeurs voulant être tranquilles.

http://apprentievoyageuse.com Islande

Þakgil

 

 

  • Höfn

Plus moderne que le camping précédent, il est situé à l’entrée de Höfn et c’est un repère pour backpackers en tout genre. Nous étions arrivés en début de soirée et le camping était déjà bien rempli. Nous avions néanmoins trouvé un emplacement tranquille et avons pu profiter de la salle commune pour recharger nos appareils et profiter du wifi. Il y a plusieurs blocs sanitaires (3 je crois) et les douches sont à 50kr. On trouve également une petite boutique avec matériel de camping de base et quelques accessoires utiles (ainsi que des timbres et une boite aux lettres!). Des jeux pour les enfants en extérieur, une belle vue sur le lac et une ambiance chaleureuse et décontractée. Bref, ce n’est certes pas du camping sauvage mais c’est un lieu agréable que l’on soit seul, en couple ou en famille.

http://apprentievoyageuse.com Islande

Höfn

 

 

  • Egilsstadir

Situé dans le Nord-Est de l’Islande, à la sortie des Fjords. Camping de ville, sans âme mais avec une boutique souvenir, un pub, des sanitaires propres et des laves linges. Le camping parfait pour dépanner une nuit lorsque l’on est de passage. Pour idée cette nuit pour deux (douche comprise) nous avait coûté 2500kr, soit 16,5€.

  •  Hlíd

Situé aux abords du lac Myvatn, le camping d’Hlíd est des plus spartiates. Nous avions hésité entre celui-ci et un autre en contre bas: le premier n’offre aucun abris pour le vent le second est situé au bord de l’eau – donc beaucoup d’humidité/froid. Nous choisissons d’affronter le vent et je dois dire que l’on a cru un instant que la tente ne résisterait pas… Le camping comprend un bloc sanitaire et une « salle » plus que  précaire pour manger à l’abris de la pluie (mais pas du froid).

  • Hamrar

Le camping d’Akureyri est plutôt agréable. Très grand il y a plusieurs sanitaires, assez propres, et une salle commune avec une cuisine, des tables, des prises et le wifi (payant), on peut également y dormir avec son duvet. Des jeux pour enfants en contrebas, des poneys sur la route, une jolie vue sur les hauteurs d’Akureyri et surtout il y a des dizaines de lapins en liberté dans le camping! Je dois dire que c’est ce que j’ai préféré… 🙂 Une nuit pour deux dans ce camping (douche comprise) nous a couté 2300kr, soit 15€.

  • Stykkishólmur

Nous voilà sur la péninsule de Snaefellsnes. Le camping du golf se situe à l’entrée de la ville, nous avions eu des échos négatifs et souhaitions l’éviter mais l’orage arrivant et n’en trouvant pas d’autres dans les environs nous nous sommes résignés. En discutant avec un des employés il nous explique que les douches donnent sur l’extérieur (il ne faut pas être frileux des pieds!) mais que nous pouvons aller à la piscine municipale à quelques mètres de là pour profiter des bains chauds, de la piscine et des douches (nu!). Expérience des plus agréables, le soir la piscine ferme assez tard et nous mangeons avant d’aller profiter des bains chauds entourés par des enfants islandais qui semblent totalement insensibles au froid.

  •  Borgarnes

Dernier camping, nous arrivons assez tôt et nous sommes seuls dans le camping: idéal pour choisir un emplacement! La vue sur le fjord est très belle et on a même l’occasion d’admirer des jet ski s’amuser au coucher du soleil. Pour le paiement, un homme vient très tôt le matin et fait le tour des tentes dès qu’il voit quelqu’un se lever: en tout 2000kr (13€) pour deux. Malgré l’humidité et la route assez proche, je suis triste de quitter ce camping qui marque la fin de notre voyage.

http://apprentievoyageuse.com Islande

Borgarnes

 

 

14 Commentaires

Laisser une réponse

est requis

est requis

optionnel