D’Est en Ouest : à la découverte du Nord de l’Islande

http://apprentievoyageuse.com Islande

 

Avant de partir en Islande j’entendais souvent dire que le nord du pays était plus beau que le sud, plus sauvage, plus proche de la « vraie » Islande.

C’est certainement dû en grande partie au temps formidable que nous avons eu en parcourant le sud de l’île mais le nord m’a moins touchée, en tout cas au premier abord.

Je dois dire que j’ai vraiment eu la sensation que les fjords de l’est servaient de frontière naturelle entre les deux parties du pays; où des nuages bas cachent les sommets de ces montagnes pellées se jetant dans l’océan. La météo vraiment maussade que nous avons eu en parcourant les fjords nous a poussé à traverser la région plus rapidement que prévu, mais c’est une chance, nous avons ainsi eue plus de temps pour découvrir et apprécier le nord à sa juste valeur.

 

MYVATN

Ayant planté notre tente près du lac Myvatn, nous explorons les alentours pendant deux jours. La terre est noire, le ciel menaçant et les abords du lac ne semblent être constitués que de volcans. Nous décidons d’ailleurs de grimper au sommet de l’un d’entre eux et ainsi profiter de la vue sur le lac et les alentours. La grimpette par grand vent ne se fait pas sans difficulté et bousculés par les bourrasques, trempés par la pluie, nous redescendons bien vite : se retrouver au sommet du cratère d’un volcan est une expérience qui vaut néanmoins le détour !

Notre deuxième expérience dans la région nous la faisons au Natural Bath de Myvatn (= le Blue Lagoon en moins touristique). De l’eau d’un bleu laiteux qui sent le soufre, une température extérieure de 11° au mois d’août, un temps orageux et du sable noir… Quoi de plus islandais que les hot pots. Je dois dire que si l’expérience était à refaire je n’hésiterais pas : faire trempette dans une eau à 38° au milieu d’un paysage islandais (quelque peu apocalyptique) est à tester au moins une fois !

http://apprentievoyageuse.com Islande, Myvatn

Autour du lac Myvatn

http://apprentievoyageuse.com Islande, Myvatn Natural Bath

Myvatn Natural Bath

 

HUSAVIK

Notre but premier en nous dirigeant vers le nord du pays était de découvrir le whale watching à Husavik. Aucun regret là encore, pour 60€ nous avons pu embarquer sur un bateau qui nous a permis d’observer des baleines à bosse au large d’Husavik. Toutefois, si l’occasion se représentait je choisirais certainement la croisière en zodiacs, beaucoup plus rapides, ils peuvent s’approcher au plus près de ces géants des mers. Néanmoins nous avons passé un agréable moment (3h quand même) à jouer à la chasse à la baleine dans de superbes combinaisons bleue et orange.

A noter que pendant la (bonne) saison il est également possible d’aller admirer des macareux moines : une croisière en zodiak est organisée pour une découverte groupée de ces oiseaux et des baleines.

http://apprentievoyageuse.com Islande, husavik

http://apprentievoyageuse.com Islande

combinaison super sexy

AKUREYRI

Une des plus grande ville du pays, Akureyri est située au fond d’un fjord et est dotée d’un charmant (tout petit) centre-ville et d’un camping où gambadent gaiement de gentils lapins. Un portrait idyllique dit comme ça non ? Je dois dire que, sans vraiment pourvoir l’expliquer, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette ville du nord de l’Islande.

Nous avons passé deux jours là-bas, histoire de couper un peu avec la route, de prendre le temps de faire des courses, boire un bon chocolat chaud dans le jardin botanique et acheter quelques souvenirs. On peut également visiter la cathédrale, rappelant fortement celle de Reykjavík, que l’on appelle aussi la cathédrale de la glace. Située sur une colline, elle domine la ville de son architecture de béton censée rappeler la nature environnante. Bref, une ville très agréable dont je garde un très bon souvenir.

Seul fait marquant : nous avons, sans le vouloir, interrompu le tournage d’une série locale en arrivant avec notre 4×4 en plein milieu d’une scène (boulets jusqu’au bout du monde…)

http://apprentievoyageuse.com Islande

PENINSULE DE VATNES

Ayant passé plus rapidement que prévu les fjords de l’est nous ajoutons à notre itinéraire la péninsule de Vatnes. Il semblerait que ce soit un bon endroit pour voir des phoques. Là encore nous ne sommes pas déçus, nous ne croisons pratiquement personne, les paysages sont splendides et les phoques sont au rendez-vous. Seuls sur une petite plage de galets nous profitons du spectacle : certains se reposent tandis qu’un ou deux curieux s’approchent de nous. Ne voulant pas les déranger, nous repartons rapidement, c’est néanmoins une expérience de plus qu’offre la fabuleuse Islande.

http://apprentievoyageuse.com Islande

Les belles couleurs de la péninsule

http://apprentievoyageuse.com Islande

sieste de phoques

PENINSULE DE SNAEFELLSNES

Pour terminer détour par la péninsule de Snæfellsnes. Cette petite excroissance au nom imprononçable se trouve dans l’ouest du pays, un peu au-dessus de Reykjavik. En venant depuis Reykjavik, la péninsule est rapidement accessible grâce à un tunnel permettant de traverser (sous) le fjord – pour 1000 kr. Nous, nous sommes arrivés depuis le nord bien sûr et avons fait le tour de la péninsule en nous arrêtant pour la nuit à Stykkisholmur; charmante bourgade portuaire. Le camping n’y était pas exceptionnel mais j’ai vraiment apprécié cette petite ville. Un joli port naturel, un tête à tête improvisé avec un phoque dans le port, quelques jolies maisons et une vue sur la baie qui vaut le coup d’oeil. En effet, il est possible de grimper sur le rocher protégeant le port et ainsi admirer la baie et ses centaines d’îlots! En quittant Stykki nous nous arrêtons pour escalader le mont Helgafell, endroit mystique où vos rêves peuvent se réaliser…

Ensuite direction le snaeffelsjokull. Ce volcan se situe au bout de la péninsule et est accessible à pied, ou en 4×4. Son nom ne vous dit peut-être rien pourtant, c’est d’après Jules Verne l’entrée du centre de la Terre! Certains pensent même que ce volcan a des pouvoirs mystiques. S’ensuit une descente vers Arnarstapi, départ d’une randonnée entre lave et falaises.

Cette péninsule, non loin de la capitale, est un lieu d’escapade prisé par les islandais mais également par les touristes souhaitant sortir du touristique Cercle d’or et de la ville pour découvrir des paysages plus bruts, une nature un peu plus sauvage ou pratiquer la randonnée…

http://apprentievoyageuse.com Islande

Le port de Stykki

9 Commentaires

Laisser une réponse

est requis

est requis

optionnel